Actualité 29 mars 2019

Une agréable soirée au Salon du livre

 

Merci aux différents intervenants : notre conférencier invité Normand Baillargeon; Marie-Andrée Denis (Comité de protection et de valorisation de la langue française), Martin Francoeur (Prix Michelle-Roy), Josée Bourassa (Prix L’oreille enchantée) et la présidente de la SSJB de la Mauricie, Sandra Dessureault.

Dixième anniversaire des prix de la Société Saint-Jean-Baptiste de la Mauricie sur la qualité de la langue dans les médias

Le prix L’OREILLE ENCHANTÉE portant sur la qualité du français dans les médias parlés a été remis à Madame Josée Bourassa, de Radio-Canada Mauricie et originaire de Saint-Étienne-des-Grès. Elle a roulé sa voix douce d’un micro à l’autre, pendant des années, de Rock Détente à Radio-Canada, mais toujours avec cet amour de la langue qu’elle maîtrise avec une grâce naturelle. Pour madame Bourassa, la langue est un outil précieux, voire un scalpel, qui doit exprimer l’idée, l’émotion avec la plus grande justesse. Depuis 2015, elle est la voix culturelle de Facteur matinal, à la radio de Radio-Canada. Sur la photo : Marie-Andrée Denis (Comité de protection et de valorisation de la langue française), Josée Bourassa (Prix L’oreille enchantée) et Sandra Dessureault, présidente de la SSJB de la Mauricie.

Le prix MICHELLE-ROY, soulignant la qualité du français dans les médias écrits, a été remis à M. Martin Francoeur, éditorialiste au quotidien Le Nouvelliste. Sous sa plume, la langue s’éclate : la grammaire jouit d’un respect inconditionnel, le vocabulaire jubile, les mots s’aiment et s’amusent. Mais, en tout temps, pour ce gagnant de la Dictée des Amériques en 1998, la rigueur est reine. La France a son Académie de la langue française, la Mauricie a son Francoeur! Sur la photo : Marie-Andrée Denis (Comité de protection et de valorisation de la langue française), Martin Francoeur (Prix Michelle-Roy) et Sandra Dessureault, présidente de la SSJB de la Mauricie.

-> Pour en savoir plus, cliquez ici pour voir le communiqué.

QU’EST-CE QUE TU VEUX DIRE?

DISCUSSION AVEC NORMAND BAILLARGEON

Les mots peuvent servir d’armes de destruction massive. Normand Baillargeon, auteur, chroniqueur, philosophe, spécialiste de l’éducation, affirme qu’il faut exercer un esprit critique à l’égard de l’usage des mots. Coincés entre les discours convenus, le bâillon de la rectitude politique et le formatage des relations publiques, les mots perdent leur saveur, leur couleur et surtout leur sens. Les mots sont en liberté surveillée.

Normand Baillargeon a livré son propos sous forme d’entrevue dirigée par Martin Francoeur, puis a reçu les commentaires et répondu aux questions de l’auditoire.

Pour vous inscrires à notre infolettre, veuillez saisir votre courriel.